La coccinelle asiatique

Harmonia axyridis

Sélectionné comme “Espèce sous les projecteurs” par Tim Adriaens, biologiste de profession et père de trois enfants. Actif dans le domaine de la nature, avec un large intérêt pour toutes sortes de groupes d’espèces et un intérêt pour les sciences citoyennes et les open data.

Pourquoi voulez-vous mettre cette espèce sous les projecteurs ?

La coccinelle asiatique est une espèce exotique invasive qui est rapidement devenue l’espèce dominante dans les communautés de coccinelles. C’est une espèce notoirement invasive et elle est devenue le symbole d’une gestion prudente des introductions d’espèces non indigènes. C’est une généraliste qui se nourrit de pucerons, de cochenilles, de psylles et de larves et d’œufs d’autres espèces de coccinelles. Sa présence est garantie dans tous les jardins en Belgique, les jardins et les parcs sont un habitat de prédilection. Son comportement d’essaimage est particulièrement remarquable en automne (deuxième semaine d’octobre), lorsque les coléoptères adultes se mettent massivement à voler et sont attirés par les maisons et les murs et tentent d’y pénétrer.

Où se cache cette espèce ?

Sur toutes sortes d’arbres, d’arbustes et de plantes herbacées, en automne et en hiver également à l’intérieur.  Les roses et les orties, le tilleul, l’aubépine, le chêne, le saule, le bouleau, etc. sont des plantes alimentaires populaires sur lesquelles les coléoptères adultes et les larves trouvent de la nourriture. Le pollen fournit des sucres, les pucerons apportent des protéines et sont nécessaires à la croissance des larves.

Comment reconnaître l'espèce ?

La couleur et les taches sont variables, mais la coccinelle asiatique est grande ( aussi grande que l’espèce à 7 points), a toujours une bosse à l’arrière du bouclier (comme la coccinelle à 10 points mais cette dernière est plus grande) et la caractéristique la plus facile est le ventre noir avec une bordure orange (toutes les autres grandes espèces ont un ventre noir uniforme).

Larve
Financement

#HOMEsafari est une action dans le cadre du projet “Groene Pioneers” du Jardin botanique de Meise, un projet de sciences citoyennes financé par le Département de l’économie, des sciences et de l’innovation du Gouvernement flamand.

COVID-19

Le Jardin botanique de Meise invite tous les participants à se conformer aux mesures en vigueur contre la propagation du coronavirus. Pour de plus amples informations sur ces mesures, veuillez consulter info-coronavirus.be (SPF Santé publique).